Inauguration du Havre de Vie

Samedi 5 février 2011, l’association a inauguré sa maison de la prévention du suicide.

 

Havre-de-vie

Baptisée « Havre de vie », cette maison est un espace d’accueil, d’écoute et de conseils pour la population de la région du Havre afin de parler du suicide malgré les tabous, d’être écouté et orienté pour désamorcer la crise suicidaire et enfin d’être accompagné pour éviter les récidives.

Prévenir le suicide suppose la détection le plus tôt possible d’une souffrance suicidaire dont la gravité doit être correctement évaluée. Pour y parvenir, il est indispensable de faciliter le dialogue avec les personnes dont la souffrance est trop souvent ignorée ou sous estimée par leur entourage qui hésite à aborder directement la question de l’existence d’idées suicidaires. Il faut aussi mettre en place un dispositif complet d’écoute et d’accompagnement vers des soins adaptés, ainsi qu’un suivi d’une durée suffisante.

Le premier centre intégré de prévention du suicide en France

Pour remplir cette vaste mission, l’Association du Réseau de Prévention Suicide (ARPS) a conçu le premier centre intégré de prévention du suicide en France en regroupant les principaux éléments essentiels et reconnus pour une prévention efficace. Cet espace d’accueil implanté dans la ville du Havre a trois objectifs majeurs :

  • parler du suicide pour évacuer les tabous.
  • écouter et orienter pour désamorcer la crise suicidaire.
  • accompagner pour éviter les récidives.

La maison Havre de vie propose un accueil de jour des personnes suicidaires et de leurs proches tous les après midi de 17h00 à 19h00 (sauf le dimanche), permettant la prise d’un rendez-vous dans les 24 heures avec un psychologue ou un psychiatre, pour dénouer la crise suicidaire, ainsi qu’un numéro d’appel SOS Suicide 02 35 22 00 00 (coût d’un appel local).

L’association propose aux personnes en souffrance un accompagnement pendant une année par les psychologues de l’ARPS et par un bénévole formé par l’association qui peut être joint facilement, afin d’éviter toute nouvelle crise suicidaire.

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn